Home | Livres

mercredi 9 avril 2008

Le seigneur des porcheries - Tristan EGOLF [6,5/10]

Premier roman de Tristan Egolf, auteur américain qui m'était parfaitement inconnu jusqu'à il y a encore deux semaines, Le seigneur des porcheries est le genre de livre qu'on ouvre parce que le titre nous a attiré, parce qu'on en a entendu une comparaison flatteuse avec un autre roman qu'on a adoré (en l'occurence La conjuration des imbéciles de Toole) et que l'on referme après six cents pages sans en sortir particulièrement grandi, sans avoir spécialement aimé, mais sans être non plus parvenu à l'abandonner en cours de route! En somme, on est content de l'avoir lu mais on est surtout soulagé de l'avoir fini...

En bref, Le seigneur des porcheries raconte l'histoire d'un jeune homme, John Kaltenbrunner, qui, après avoir enduré les pires humiliations lors de son enfance dans une petite ville perdue des Etats Unis en proie à toutes les tares (alcoolisme, "beauferie", chômage, racisme...), et après en avoir été banni, décide de revenir pour se venger...

Critique acerbe de la société "sudiste profonde" des Etats Unis, Le seigneur des porcheries n'épargne aucun cliché (le shérif, la haine des blancs envers les latinos...) et épingle sur son passage toutes les composantes de la population américaine (les églises et les sectes, les racistes, le self-made-man, le farmer...). Si les premières pages sont assez plaisantes (à l'exception de l'indigeste premier paragraphe qui suffit à lui seul à vous donner envie de refermer le livre), le roman tombe rapidement dans un rythme assez haché, fait de répétition et de descriptions lancinantes, sans oublier un certain nombre d'imprécisions et d'erreurs (des cartons rouges au basket?) dont on ne sait plus si elles sont volontaires ou non! On reconnaîtra néanmoins à Egolf une imagination totalement débridée et l'art d'inventer des cascades de situation toutes plus folles les unes que les autres...

En résumé, un premier roman loin (très loin!) d'être parfait et abouti qui aurait mérité de faire deux cents pages de moins pour ne pas lasser et donner un véritable souffle au roman...


Note : 6,5/10

2 commentaires:

OLED a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the OLED, I hope you enjoy. The address is http://oled-brasil.blogspot.com. A hug.

Monitor de LCD a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Monitor de LCD, I hope you enjoy. The address is http://monitor-de-lcd.blogspot.com. A hug.